Ce site utilise des cookies afin d’améliorer votre expérience utilisateur et de réaliser des statistiques d’audience.
J'accepteJe refuseEn savoir plus
en es
en es
Menu

Comment les plateformes de jeux en ligne doivent-elles anticiper l’EURO 2021 en termes de KYC ?

Capture Document

Le marché des jeux en ligne a été fortement touché par la crise sanitaire

 

Tout comme de nombreux autres secteurs d’activité, l’industrie des jeux en ligne n’a pas été épargnée par la pandémie de Covid-19. L’arrêt soudain des compétitions sportives européennes a frappé de plein fouet les opérateurs de paris en ligne, engendrant une baisse d’activité sans précédent. 

“Pour le pari sportif, c’est la catastrophe absolue : le chiffre d’affaires est tombé de plus de 90%” explique ainsi Emmanuel de Rohan Chabot, président de l’opérateur Ze Bet.

Puis, sur la fin de l’année 2020, c’est tout l’effet inverse qui se produit, le marché connaît un véritable essor. Les “jeux en dur”, tels que les casinos ou encore les lieux physiques de paris, sont durement frappés par la crise sanitaire, dopant ainsi le marché des jeux en ligne. L’épidémie de Covid-19 ayant également accéléré la numérisation des pratiques de jeux, elle fait connaître au marché des performances historiques. Aussi bien sur le nombre de joueurs que sur les paniers moyens, les chiffres sont en hausse. 

 

2021, un nouveau cap pour les opérateurs de jeux en ligne

 

Malgré une croissance du marché, l’année 2021 montre également son lot de défis pour le secteur des jeux en ligne : restrictions liées à la pandémie, projet de code de conduite sur la protection des données ou encore renforcement de la réglementation AML-CFT dans certains pays. Les acteurs des paris sportifs et jeux en ligne doivent se tenir prêts. 

La coupe d’Europe de Football, prévue en juin prochain, est une occasion très attendue pour rattraper les pertes du premier confinement, et pour poursuivre la dynamique du marché. D’après une étude de l’EGBA (European Gaming and Betting Association) en partenariat avec H2 Gambling, le revenu brut des jeux d’argent en ligne devrait croître d’environ 7% par an et atteindre 33,6% des revenus totaux des jeux de hasard en Europe d’ici 2025. Un tournant important à ne pas manquer.

 

Quels sont les défis du marché des jeux d’argent en ligne ?

 

Premier défi majeur : l’expérience client

 

Pour faire face à la concurrence et sortir son épingle du jeu, les opérateurs vont devoir proposer des parcours client user-friendly, en adéquation avec les usages d’aujourd’hui. Les utilisateurs ont désormais des attentes de plus en plus élevées en matière de technologie numérique, ils attendent des résultats instantanés, des parcours intuitifs et une utilisation simple et rapide. Une expérience jugée trop longue ou encore trop complexe peut décourager des utilisateurs, les amenant même parfois à abandonner le processus de création de compte.

L’étude de l’EGBA démontre un point intéressant quant aux terminaux utilisés pour effectuer les paris en ligne. Jusque là plus utilisé par les parieurs, l’ordinateur va être dépassé par le mobile. En effet, les jeux et paris sur mobile atteigneront 50,8% des revenus en Europe d’ici 2022. Et cette tendance devrait se poursuivre dans les années à venir pour atteindre 58,2% en 2025. 

Les opérateurs vont donc devoir penser leur offre dans un environnement adapté aux usages des smartphones et des situations de mobilité.

 

Autre enjeu majeur du secteur des jeux en ligne : la conformité réglementaire

 

Les opérateurs de jeux en ligne sont soumis à des normes et des moyens de contrôle drastiques définis par des autorités de régulation nationales. Le marché des jeux d’argent des États membres de l’Union européenne est également réglementé par la directive LCB-FT relative à la prévention du blanchiment de capitaux et du financement du terrorisme. Et en parallèle, de plus en plus de pays renforcent leur réglementation à cet égard, comme les Pays-Bas et l’Allemagne.

Blanchiment d’argent, usurpation, vol de moyens de paiement, fraude… Le secteur des jeux d’argent est exposé à de nombreux types de criminalité. Le rapport de LexisNexis Risk Solutions montre que le secteur fait partie des plus vulnérables au blanchiment d’argent. Au total, ce sont 1,8 million de comptes clients qui ont été fermés durant l’année 2020 en raison de fraudes, d’activités financières illégales et de manque d’intégrité.

En plus des réglementations liées à la criminalité financière, un défi majeur subsiste : celui de la vérification de l’âge des utilisateurs. La loi impose que seule une personne majeure peut participer à des jeux d’argent. La vérification de l’âge du client à distance devient alors une véritable nécessité afin d’éviter les sanctions financières.

 

La vérification d’identité automatisée pour répondre aux enjeux du marché des jeux d’argent en ligne

 

Pour répondre à ces défis, les opérateurs des jeux en ligne doivent intégrer des processus KYC (Know Your Customer) fiables et complets à leur onboarding client. Ces parcours doivent être pensés tant sur l’expérience client que sur l’aspect sécuritaire.

Dans un premier temps, l’opérateur doit recueillir l’ensemble des informations personnelles via la création d’un compte client. Une fois les données recueillies, l’utilisateur doit fournir un RIB, et il doit également prouver son identité en envoyant une pièce d’identité (carte, passeport ou encore permis de conduire) authentique et valide. 

C’est à ce moment que la vérification d’identité automatisée joue un rôle essentiel. En intégrant un processus digitalisé et automatisé, le document d’identité du joueur est vérifié en temps réel, apportant un verdict sur l’authenticité du document en quelques secondes. Finis donc les délais d’attente et les courriers rallongeant les processus d’ouverture de compte, le processus est accéléré et simplifié

Vient alors la dernière étape du processus KYC, permettant d’attester que l’utilisateur est bien celui qu’il prétend être derrière son écran. Ce dernier est amené à réaliser un selfie ou une vidéo de quelques secondes, qui va permettre de procéder à une reconnaissance faciale entre la capture et la photo de son document d’identité. Ce processus garantit ainsi à l’opérateur de jeu en ligne que la personne qui ouvre le compte est bien celle qu’elle prétend être, et lui permet d’être en conformité avec les différentes réglementations. Le tout, en proposant une expérience d’ouverture de compte fluide et agréable.

Envie d'en savoir plus ?

Nous serions ravis de discuter de votre projet.

Partager ce post

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Articles associés

Suivez-nous !