La fraude documentaire

Le service de vérification de documents d’identité fourni par IDCHECK.IO permet de lutter efficacement contre la fraude documentaire.
La fraude documentaire est devenue la troisième plus grande industrie criminelle au monde et coûte chaque année des milliards de dollars à l’économie mondiale.

Les motivations des fraudeurs sont multiples; il peut s’agir :

  • d’un moyen pour séjourner illégalement dans un pays,
  • de fuir des poursuites judiciaires
  • d’usurper l’identité de quelqu’un pour en tirer un bénéfice
  • de tromper un interlocuteur pour en tirer un bénéfice.
  • Etc.

Pour lutter contre la fraude documentaire, les États et les organisations qui délivrent des documents d’identité ont de tout temps recouru à des techniques de sécurisation.

Il existe plusieurs types de fraude documentaire :

La contrefaçon

Il s’agit de la reproduction complète d’un document d’identité. Elle est en général assez simple à détecter car les contrefaçons sont souvent d’assez piètre qualité et intègrent rarement toutes les sécurités présente dans le document authentique, mais le niveau de technicité des fraudeur augmentant rapidement, des contrefaçons de très bonne facture commencent à apparaître.

La falsification

Il s’agit ici d’apporter des modifications à un document existant. Les modifications peuvent être simples (changement de date de naissance ou de date de validité par exemple) ou plus complexes. Certains fraudeurs se sont même fait une spécialité du « lavage » de document, qui leur permet d’obtenir un document vierge à partir d’un document personnalisé. Le document original peut être celui présenté par le fraudeur ou être un document volé ou vendu par son titulaire légitime. La falsification est à l’origine d’un important trafic de documents d’identité volés.

Le vol de document vierge

Un document d’identité est composé d’un support qui est personnalisé avec les données personnelles de son titulaire. Lorsque cette personnalisation est décentralisée dans les mairies ou dans les préfectures, les documents d’identité vierges sont acheminés vers ces points de personnalisation. Les fraudeurs profite de ce transport pour en voler et ensuite les personnaliser à leur guise et produire ce que son appelle communément un « volé vierge ». Aujourd’hui les documents d’identité sont majoritairement personnalisés dans un point central sécuriser pour éviter cette fraude, mais il existe encore des exceptions, dont une notable est les visas qui par essence sont personnalisés dans les ambassades et les consulats. La fraude au volé vierge est d’ailleurs très importante sur ce type de document.

Le document fantaisiste

Un document d’identité fantaisiste est un document créé de toute pièce par le faussaire sans référence à un modèle de document d’identité existant. Il n’a bien entendu aucune valeur mais peut parfois passer pour un document authentique auprès d’un non expert. Parmi les documents fantaisistes les plus célèbre, on peut citer le Passeport Mondial http://www.worldservice.org/docpass.html.

L’usurpation d’identité

L’usurpation d’identité est impossible à détecter en vérifiant simplement le document d’identité puisque qu’il s’agit d’un vrai document d’identité mais qui est présenté par quelqu’un qui n’est pas son titulaire légitime. Il est dans ce cas indispensable d’effectuer un contrôle croisé.

L’obtention indue

Dans ce dernier cas, la détection est bien plus complexe puisqu’il s’agit d’un vrai document obtenu indûment. Une fraude documentaire initiale va permettre de produire de faux justificatifs qui vont ensuite être utilisés pour obtenir un vrai document. C’est ce que l’on appelle couramment les vrai-faux documents. Les identités qui y sont portées peuvent être créées ou bien être usurpées.